Annedauphin partage ses émotions...

29 décembre 2005

"Les Corons" de Pierre Bachelet

terril1

{Refrain:}
Au nord, c'étaient les corons
La terre c'était le charbon
Le ciel c'était l'horizon
Les hommes des mineurs de fond

Nos fenêtres donnaient sur des f'nêtres semblables
Et la pluie mouillait mon cartable
Et mon père en rentrant avait les yeux si bleus
Que je croyais voir le ciel bleu
J'apprenais mes leçons, la joue contre son bras
Je crois qu'il était fier de moi
Il était généreux comme ceux du pays
Et je lui dois ce que je suis

{Refrain}

Et c'était mon enfance, et elle était heureuse
Dans la buée des lessiveuses
Et j'avais des terrils à défaut de montagnes
D'en haut je voyais la campagne
Mon père était "gueule noire" comme l'étaient ses parents
Ma mère avait les cheveux blancs
Ils étaient de la fosse, comme on est d'un pays
Grâce à eux je sais qui je suis

{Refrain}

Y avait à la mairie le jour de la kermesse
Une photo de Jean Jaures
Et chaque verre de vin était un diamant rose
Posé sur fond de silicose
Ils parlaient de 36 et des coups de grisou
Des accidents du fond du trou
Ils aimaient leur métier comme on aime un pays
C'est avec eux que j'ai compris

Cette chanson représente plusieurs choses pour moi. C'est non seulement une chanson de PIerre que j'adore, mais c'et aussi un hommage à tous les mineurs, et aussi, dans un autre domaine, un hommage à ma famille maternelle, qui est du "Nord"... là où ma mère et mon frère sont nés... (même si ils ne sont pas nés dans le département 59 mais dans le 62 : Pas de Calais !!!)

Posté par Annedauphin à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


"Tu es là" de Pierre Bachelet

pierre_bachelet

J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'en ai fait du chemin je suis là ce soir
J'attendais ce moment et maintenant voilà
Les mots qui s'étranglent au fond de ma guitare
Les rendez-vous d'amour on croit que c'est facile
On a fixé le jour, on compte les heures

{Refrain:}
Mais tu es là, tu es là, tu es là au rendez-vous
J'oublie tout
chœur : Mais tu es là, tu es là, tu es là au rendez-vous
J'oublie tout

Il faut pas m'en vouloir si je suis né farouche
La gorge bâillonnée par timidité
Si certains mots d'amour ne passent pas ma bouche
J'espère qu'au fond de toi tu vas deviner
J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'attendais ce moment c'est le dernier pas
{au Refrain}

J'en ai fait du chemin pour aller jusqu'à toi
J'attendais ce moment et maintenant me voilà
Qu'importe le décor et qu'importe le droit
J'en ai fait du chemin et c'est le dernier pas

Même si je suis fan de Pierre Bachelet, si je devais choisir UNE chanson, ce serait celle là ! Elle fait partie des chansons qu'il a chanté quand je l'ai vu en concert à Dijon, c'était mon tout premier concert, et je m'en souviendrai toute ma vie. Sur scène, il était formidable, généreux, toujours souriant, il y avait un dialogue avec son public... magique ! Jamais je ne l'oublierai ! J'aimais déjà beaucoup ses chansons, mais maintenant qu'il est parti, elles ont pris une autre dimension à mes yeux. J'aurai tellement aimé le revoir sur scène... la vie en a décidé autrement... dommage... mais il restera à jamais gravé dans mon coeur et dans mes souvenirs...

Posté par Annedauphin à 23:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Stewball" de Hugues Aufray

                     hugues_aufray                    gp041_stewball_pp

Il s'appelait Stewball,
C'était un cheval blanc,
Il était mon idole,
Et moi, j'avais 10 ans...

Notre pauvre père,
Pour acheter ce pur sang,
Avait mis dans l'affaire,
Jusqu'à son dernier franc...

Il avait dans la tête,
D'en faire un grand champion,
Pour liquider nos dettes,
Et payer la maison...

Il croyait à sa chance,
Il engagea Stewball,
Par un beau dimanche,
Au grand prix de Saint-Paul...

"Je sais, dit mon père,
Que Stewball va gagner"
Mais après la rivière,
Stewball est tombé...

Quand le vétérinaire,
D'un seul coup l'acheva,
J'ai vu pleurer mon père,
Pour la première fois...

Il s'appelait Stewball,
C'était un cheval blanc,
Il était mon idole,
Et moi, j'avais 10 ans...

Je vous présente MA chanson préférée de Hugues Aufray. Cette chanson me donne des frissons à chaque fois que je l'entends... Elle a un je ne sais quoi de plus que les autres.... Elle est vraiment très émouvante...

Posté par Annedauphin à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"J'entends siffler le train" de Richard Anthony

disque006_j_entends_siffler_le_train

J'ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu.
Je n'aurais pas eu le coeur de te revoir...
Mais j'entends siffler le train, {2x}
Que c'est triste un train qui siffle dans le soir...

Je pouvais t'imaginer, toute seule, abandonnée
Sur le quai, dans la cohue des "au revoir".
Et j'entends siffler le train, {2x}
Que c'est triste un train qui siffle dans le soir...

J'ai failli courir vers toi, j'ai failli crier vers toi.
C'est à peine si j'ai pu me retenir !
Que c'est loin où tu t'en vas, {2x}
Auras-tu jamais le temps de revenir ?

J'ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu,
Mais je sens que maintenant tout est fini !
Et j'entends siffler ce train, {2x}
J'entendrai siffler ce train toute ma vie... {2x}

C'et vrai, cette chanson c'est pas une chanson de ma "génération", mais elle est tellement belle qu'elle traverse les générations, elle traverse les temps... Magnifique chanson !

Posté par Annedauphin à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Un ami c'ets tout ça" de Richard Anthony

amiti_

C'est celui qu'on appelle dans la nuit
Pour parler à quelqu'un quand on s'ennuie
Quand le cœur se sent solitaire
C'est celui qui vient prendre un verre
Et qui sait s'en aller sans un mot
Quand il est de trop !
C'est un cri dans le noir
Une lueur dans le brouillard
Une bouée ou un bout de bois
Pour celui qui se noie
Un ami c'est tout ça !

C'est une main qui se tend
Quand la vie te montre les dents
Un refuge au milieu des bois
Un ami c'est tout ça, un ami c'est tout ça, un ami.

Quand la chance pour toi vient de tourner
Quand les autres t'ont laissé tomber
C'est celui qui te fait sourire
En parlant des beaux souvenirs
Et qui sait te dire que demain
Tout ira très bien !

C'est un cri dans le noir
Une lueur dans le brouillard
Une bouée ou un bout de bois
Pour celui qui se noie
Un ami c'est tout ça !
C'est une main qui se tend
Quand la vie te montre les dents
Un refuge au milieu des bois
Un ami c'est tout ça, mon ami c'est tout ça, mon ami.

Un ami c'est tout ça, mon ami c'est tout ça,
un ami...un ami...un ami...

J'avoue n'avoir jamais entendue cette chanson, mais j'ai été touchée par les paroles, voilà la raison pour laquelle je la fait figurer dans ce blog...

Posté par Annedauphin à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


"Immortelle" de Lara Fabian

immortelle_a_bractee

Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là

Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là

Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là

Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai décroché un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Si les mots sont des traces
Je marquerai ma peau
De ce qu'on ne dit pas

Pour que rien ne t'efface
Je garderai le mal
S'il ne reste que ça

On aura beau me dire
Que rien ne valait rien
Tout ce rien est à moi

A quoi peut me servir
De trouver le destin
S'il ne mène pas à toi ?

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai déchiré un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Je meurs de toi...

Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Immortelle, immortelle
J'ai décroché un bout de ciel
Il n'abritait plus l'Eternel
Je meurs de toi

Je trouve vraiment que cette chanteuse a une voix fantastique, malgré tout ce qu'on a pu dire sur elle, en tout cas, moi je l'aime beaucoup, aussi bien la personne que la chanteuse. Et ses albums sont tous vraiment très beaux !

Posté par Annedauphin à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Requiem pour un fou" de Johnny HALLYDAY

          requiempourunfou1           johnny_hallyday

Je vous préviens n'approchez pas
Que vous soyez flic ou badaud
Je tue celui qui fait un pas
Je ne ferai pas de cadeau
Éteignez tous vos projecteurs
Et baissez vos fusils braqués
Non, je ne vais pas m'envoler sans elle

Dites au curé, dites au pasteur
Qu'ailleurs ils aillent se faire pendre
Le diable est passé de bonne heure
Et mon âme n'est plus à vendre
Si vous me laissez cette nuit
À l'aube je vous donnerai ma vie
A quoi me servirait ma vie sans elle

Je n'étais qu'un fou mais par amour
Elle a fait de moi un fou, un fou d'amour
Mon ciel s'était ses yeux, sa bouche
Ma vie s'était son corps, son corps
Je l'aimais tant que pour la garder je l'ai tuée
Pour qu'un grand amour vive toujours
Il faut qu'il meure qu'il meure d'amour

Le jour se lève la nuit pâlit
Les chasseurs et les chiens ont faim
C'est l'heure de sonner l'hallali
La bête doit mourir ce matin
Je vais ouvrir grand les volets
Crevez-moi le cœur je suis prêt
Je veux m'endormir pour toujours près d'elle

Je n'étais qu'un fou mais par amour
Elle a fait de moi un fou, un fou d'amour
Mon ciel s'était ses yeux, sa bouche
Ma vie s'était son corps, son corps
Je l'aimais tant que pour la garder je l'ai tuée
Je ne suis qu'un fou, un fou d'amour
Un pauvre fou qui meurt
Qui meurt d'amour

Chanson splendide, chantée en duo avec Lara Fabian, puis dernièrement avec Magali, la gagnante de la Star Ac' 5, mais qui donne toujours autant de frisson, quelle que soit l'interprète qui accompagne Johnny, notre Johnny national, que j'ai hâte d'aller voir sur scène, à Dijon, au Zénith de Dijon, le 5 octobre 2006, avec mon papa !!!

Posté par Annedauphin à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2005

"Aimer jusqu'à l'impossible" de Tina ARENA

          tina_arena               aimer

Je n'ai connu qu'une histoire d'amour,
Au fil de ma vie,
Cet homme m'a promis le toujours,
Et puis s'est enfuie.
C'est la couleur de l'enfer
Quand les mots sont sales et se tuent
Je n'ai pu sombrer sous la colère,
Comme un cheval fou.

Mais ce qui m'a sauvée,
C'est de pouvoir aimer.

Aimer jusqu'à l'impossible,
Aimer se dire que c'est possible,
Aimer d'un amour invincible,
Aimer jusqu'à l'impossible,
C'est possible.

J'ai vu des châteaux en Espagne,
Ce que j'ai bâti,
Et disparaîtrait sous les flammes de la jalousie,
C'est de la douleur sans égal,
Quand sa vie,
Bat en étincelles
Je n'ai pu vendre mon âme au diable,l
Comme un criminel.

Mais ce qui m'a sauvée,
C'est de pouvoir aimer.

Aimer jusqu'à l'impossible,
Aimer se dire que c'est possible,
Aimer d'un amour invincible,
Aimer jusqu'à l'impossible,
C'est possible.

Aimer jusqu'à l'impossible,
Aimer, jurer sur la Bible,
Malgré l'inaccessible,
Aimer, jusqu'à l'impossible,
C'est possible.

Hein hein hein...

Aimer jusqu'à l'imprévisible,
Aimer jusqu'à l'impossible,
C'est possible.

J'adore cette chanson ! Je la trouve trop belle ! Qu'en pensez-vous ?

Posté par Annedauphin à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Tant qu'on rêve encore" du Roi Soleil

le_roi_soleil

Il était une fois
c'est comme ça qu'une histoire commence.
On a tous en mémoire
un reste au fond de soit, d'enfance.
On part pour la vie
sans la choisir vraiment

Tant qu'on rêve encore
que nos yeux s'étonnent encore
rien n'est perdu.
Tant qu'on rêve encore
que jamais personne s'endorme ne rêve plus.
Jamais plus

On va de l'avant
dans la cours des plus grands,
faire face.
Sans défier les géants
trouver au premier rang, une place.
On remplit sa vie
parce qu'on oublie qu'elle passe

Tant qu'on rêve encore
Que nos yeux s'étonnent encore rien est perdu.
Tant qu'on rêve encore
Que jamais personne s'endorme et ne rêve plus.
Jamais plus.

Il était une fois
tout commence comme ça.
On prend son histoire
la vie comme elle va
avec ses erreurs
ses manques et ses lois
Pour croire le bonheur
souvent loin de soit
Alors qu'elle bat
qu'il est toujours là, en soit.

Tant qu'on rêve encore
que nos yeux s'étonnent encore rien est perdu.
Tant qu'on rêve encore
que jamais personne s'endorme et ne rêve plus.
{x2}

Jamais plus

Voici une chanson que j'aime beaucoup ! En plus, j'ai acheté mes places pour aller voir cette comédie musicale en juin 2006 ! Je suis trop contente ! Depuis le temps que je voulais en voir une !

Posté par Annedauphin à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2005

"Je ne vous oublie pas" de Céline DION

c_line_dion

Dans mes absences, parfois, sans doute
J'aurais pu m'éloigner
Comme si j'avais perdu ma route
Comme si j'avais changé

Alors j'ai quelques mots tendresse
Juste pour le dire

Je ne vous oublie pas, non, jamais
Vous êtes au creux de moi
Dans ma vie, dans tout ce que je fais

Mes premiers amours
Mes premiers rêves sont venus avec vous
C'est notre histoire à nous

Je ne vous oublie pas, non, jamais
Vous savez tant de moi
De ma vie, de tout ce que j'en fais

Alors mes bonheurs, mes déchirures se partagent avec vous
C'est notre histoire à nous
Je ne vous oublie pas

Parce que le temps peut mettre en cage
Nos rêves et nos envies
Je fais mes choix et mes voyages
Parfois j'en paye le prix
La vie me sourie ou me blesse
Quelle que soit ma vie

Je ne vous oublie pas, non, jamais
Vous êtes au creux de moi
Dans ma vie dans tout ce que je fais

Mes premiers amours
Mes premiers rêves sont venus avec vous
C'est notre histoire à nous

Je ne vous oublie pas

Même à l'autre bout de la terre
Je continue mon histoire avec vous

{choeurs:}
Je ne vous oublie pas

Non, Jamais
Vous êtes au creux de moi
De ma vie de tout ce que je fais
Mes premiers amours
Mes premiers rêves sont venus avec vous
C'est notre histoire à nous

Je ne vous oublie pas
Non jamais

Vous savez tant de moi
De ma vie de tout ce que j'en fais

Alors mes bonheurs, mes déchirures se partagent avec vous
C'est notre histoire à nous
Je ne vous oublie pas
Je ne vous oublie pas

C'est une fille vraiment très simple Céline, non je ne l'ai jamais rencontrée mais je l'ai encore vue dernièrement à la Star ac' et franchement, c'est une fille bien ! Enfin, c'est mon avis perso !

Cette chanson, je la trouve tout simplement magnifique. C'est vraiment un lien entre elle et son public et je trouve cela super !

Cliquez sur l'image ! C'est un gif !!!

Posté par Annedauphin à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]